VOYAGER, ENTREPRENDRE ET… GAGNER SA VIE?

Je me rends compte avec mes derniers articles que je parle beaucoup de projets, de bonheur et de passion, mais très peu de la façon dont j’arrive à subvenir à mes besoins et financer mes activités. Pourtant, on sait très bien que c’est difficile d’avancer si on n’a pas de revenus. Et non, ce n’est pas en jouant à la loterie que je mets du pain sur ma table 😛 Aujourd’hui, on parle d’argent!

La question qui revient souvent : est-ce qu’on peut vivre de sa passion?

Je vous dirais que la réponse dépend de plusieurs facteurs, dont très certainement vos compétences, votre ambition et de votre créativité. J’ai découvert très récemment un concept japonais nommé ikigai. Cette idée veut que notre raison d’être se base sur quatre aspects :

  • Ce que vous aimez;
  • Ce dans quoi vous avez du talent;
  • Ce pour quoi vous pouvez être payé;
  • Ce dont le monde a besoin.

Lorsque vous arrivez à équilibrer ces différents aspects, vous atteignez l’ikigai et vous vous assurez la prospérité! Rien de plus simple 😉 Dans un monde plus réaliste, je ne vous cacherai pas qu’il faut beaucoup de travail pour être indépendant financièrement. Heureusement, il existe une panoplie de stratégies pour prendre des précautions et vous permettre faire carrière avec ce qui vous rend heureux!

Mon premier conseil pour quelqu’un qui veut lancer un projet, c’est de se faire un plan. Ça n’a pas besoin d’être très détaillé. L’idée est simplement de déterminer vos objectifs professionnels et de vérifier comment est-ce que vous pouvez les utiliser pour atteindre vos objectifs personnels. En gros, vous devez trouver le modèle d’affaires, l’emploi ou le projet que vous aimez et qui génère le temps, l’argent ou les connaissances dont vous avez besoin pour faire ce qui vous rend heureux.

Pour illustrer mes propos, je vous donne mon exemple. Mon objectif professionnel est de contribuer à l’entrepreneuriat et à la croissance économique. Mon objectif personnel est de voyager et d’explorer le monde. C’est pourquoi j’ai choisi de faire de la coopération internationale : d’un côté j’arrive à soutenir des projets de développement, et de l’autre je le fais dans un contexte de partage de culture et d’immersion.

Ma réalité n’est pas celle de tout le monde. Pour quelqu’un d’autre, il est possible qu’un plus grand revenu soit nécessaire! La stratégie à adopter sera donc un peu plus complexe pour arriver à faire le pont entre la carrière et la passion de façon financièrement intéressante. Si vous n’avez aucune idée de comment vous pouvez monétiser votre passion, soyez créatif! N’hésitez pas à ne parler autour de vous et à participer à des activités avec des gens en affaires.

Mon autre conseil, c’est de rencontrer un professionnel du monde des finances pour vous aider à établir votre stratégie financière. C’est bien beau de savoir comment faire de l’argent, mais c’est important de savoir aussi comment la dépenser, l’épargner et l’investir. Quand on choisit de devenir entrepreneur, on accepte de prendre des risques. Par contre, le meilleur moyen de diminuer les incertitudes et de vous assurer une pérennité est de bien gérer votre portefeuille. Loin de moi l’idée d’embarquer dans un cours de comptabilité, mais je vous suggère tout de même de bien vous informer sur la différence entre un actif et un passif. C’est un concept de base qui pourra sans aucun doute vous aider dans votre planification financière!

Pour être totalement franche avec vous, mon objectif n’est pas de devenir la prochaine millionnaire du Québec. Comme mon envie d’aider est plus forte pour le moment que mon besoin de faire de l’argent, j’ai plutôt misé sur une stratégie qui me permet de vivre convenablement et d’en mettre un peu de côté. Pour mon prochain projet, je n’aurai pas à attendre de me refaire financièrement pour me lancer : j’aurai déjà mis en place tous les outils pour y arriver!

Je finis donc en vous disant bonne chance dans vos projets. Planifiez et vous verrez, vous pourrez vivre vous aussi de votre passion 🙂

Aucun Commentaire

Écrire un commentaire