UN VOYAGE QUI M’A OUVERT LES YEUX

Plus de 6 semaines depuis mon retour du Cambodge, voici enfin l’article de mon résumé de voyage!

J’ai déjà abordé sur ce blog quelques anecdotes ainsi que le but de mon expédition, mais je voulais prendre le temps de faire une rétrospective et vous partager les 20 photos qui, selon moi, résument bien ma perception du Cambodge.

Il faut que je vous donne d’abord l’image de ce que je m’imaginais de l’Asie avant même d’entreprendre ce projet avec Village Monde. Quand on me parlait de ce continent, je pensais aux plages, aux îles, aux rizières, aux volcans, aux temples et aux grandes villes comme Singapour, Bangkok ou Shanghai. Je n’avais pas en tête les villages, la pauvreté ou encore l’extrême chaleur, ce qui décrit plutôt bien la majorité du territoire cambodgien.

Est-ce que j’ai été déçue?

Au contraire. J’ai réalisé dans mes derniers voyages que ce qui m’interpelle le plus, ce sont les gens et leurs habitudes de vie bien plus que les attractions touristiques et le luxe. J’ai donc été ravie de pouvoir m’intégrer dans cette culture si différente et réaliser les nombreuses différences avec nos mœurs d’occidentaux. Ça n’a pas été toujours facile de s’adapter, mais ça m’a certainement permis de faire le point sur l’importance de certaines de mes actions à la maison.

Bien que le Cambodge soit un pays qui accueille des millions de touristes à chaque année, j’ai été attristée de voir que la plupart d’entre eux ne font que les régions très populaires. Je dirais d’ailleurs que mes meilleurs moments ont été ceux où j’étais loin de tous ces gens qui n’avaient d’intérêts que pour les babioles importées de Chine et leurs égo portraits.  Les plus belles découvertes de mon voyage ont été en dehors des sentiers battus, et ce sont celles qui me donnent envie de retourner au Cambodge pour explorer davantage.

Mon plus grand regret, c’est de ne pas avoir pris plus de temps avant le départ pour apprendre le khmer et avoir une chance d’échanger avec les locaux. Malheureusement, la barrière de langue s’est ajouté aux nombreuses autres différences qui nous séparent et ont rendu les conversations presqu’impossibles. J’aurais aimé savoir comment est-ce que les Cambodgiens perçoivent vraiment le tourisme, leur gouvernement et l’avenir de leur pays.

Dans tous les cas, mon idée de l’Asie est définitivement plus réaliste et ouverte qu’au départ, et j’ai hâte de continuer à découvrir ce que cette région du monde cache. En espérant que ce soit dans un futur rapproché 🙂

Aucun Commentaire

Écrire un commentaire