SAN MARTÍN : CULTURE, AVENTURE ET NATURE

Quand on m’a annoncé en avril que je travaillerais dans la région de San Martín au Pérou, je dois vous avouer que je n’avais jamais entendu parler de cette destination auparavant. À vrai dire, je n’avais appris que l’année précédente qu’il y avait une région amazonienne au Pérou, ayant pour seule image les Andes et la côte Pacifique. J’étais tellement à côté de la plaque!

San Martín, c’est une région qui se termine là où commence l’Amazone. On l’appelle « selva alta » (jungle haute) parce qu’elle est montagneuse, tropicale et, en partie, sauvage. La faune et la flore y sont riches et bien présentes, mais surtout les fruits exotiques y poussent en abondance. Avec une tonne de ressources naturelles, des paysages à couper le souffle et un peuple accueillant, ça ne prend pas beaucoup de temps à comprendre ce qui fait le charme de cette destination.

La gastronomie de San Martín est incomparable, mettant en valeur des produits locaux aux saveurs uniques. Ici, il n’y a pas de grandes chaînes de restaurant multinationales, seulement des amoureux de la nourriture qui souhaitent fièrement partager les spécialités régionales à ses visiteurs.

La région est aussi un paradis écotouristique, disposant d’une quantité innombrable de sites naturels à découvrir. Que ce soit par bateau ou à pied, des sentiers au cœur de la forêt permettent d’accéder à ses merveilles cachées. Chutes, cascades, bains thermaux, lacs, rivières, réserves, parcs, grottes… Il y en a pour des semaines à voir et à faire!

Comme si ce n’était pas suffisant, la région a aussi énormément à offrir au point de vue culturel. Que ce soit par ses influences latino-américaines ou par ses racines Quechua, San Martín est fière de son artisanat local, sa langue native et ses produits du terroir. C’est aussi une région festive, où chaque occasion est bonne pour danser et chanter jusqu’aux petites heures du matin.

Une partie de mon travail cette année est d’aider à faire connaître cette région au reste du monde. Il y a encore du travail à faire au niveau des infrastructures d’accueil et du services touristique, mais le potentiel est énorme et je n’ai aucun doute que quiconque serait enchanté de découvrir ces endroits magnifiques et ces gens aimables avec qui je partage des activités hors de l’ordinaire au quotidien.

Quand on m’a annoncé en avril que je travaillerais dans la région de San Martín au Pérou, je dois vous avouer que je n’avais jamais entendu parler de cette destination auparavant. Maintenant que j’y vis depuis plus de trois mois, j’ai une nouvelle confession à vous faire : je suis tombée en amour.

Aucun Commentaire

Écrire un commentaire