NOTRE CROISIÈRE A ÉTÉ ANNULÉE :(

Comme je l’avais annoncé dans un article plus tôt ce mois-ci, j’avais prévu partir pour une semaine sur la Côte-Nord du Québec avec Cynthia, ma sœur cadette. On avait décidé de partir lundi le 1er mai vers Rimouski, d’où nous aurions pris le bateau en direction d’Havre-Saint-Pierre. La traversée aurait duré 2 jours, puis nous serions reparties le samedi en direction de Québec, avec des haltes à Sept-Îles, Baie Comeau et Tadoussac.

À moins de cinq jours du départ, j’ai reçu un appel de la compagnie avec laquelle nous devions naviguer sur le Saint-Laurent. À ma grande déception, les départs de Rimouski ont été annulés pour les trois prochaines semaines en raison des glaces sur le fleuve. Pour ne pas faire de mauvais jeu de mot, nos plans tombaient à l’eau!

Ce n’est pas la première fois que j’ai prévu pour mes voyages est différent de ce qui se passe. Je dirais même que j’attire ce genre de situation! Après avoir annoncé la nouvelle à ma sœur, je lui ai d’ailleurs écrit : « Sérieux, je me demande pourquoi je fais des plans dans la vie! » Comme quoi l’imprévu fait partie de mon quotidien.

On a donc dû annuler nos réservations et revoir nos plans à la toute dernière minute. Même si on avait envie de découvrir ce coin de pays, on trouvait trop ambitieux de faire presque 2 000 kilomètres en une semaine. Bon, on a déjà fait le tour de l’Islande en deux jours (1 339 km), mais notre but pour la semaine prochaine est de se reposer et de passer du bon temps ensemble, pas de découvrir un pays en entier en 48 heures. On se garde ça pour une autre fois 😉

Après quelques heures de recherches, on a fini par décider de partir pour… La Mauricie! On s’est trouvé un super AirBnB dans la région de Saint-Élie-de-Caxton, à proximité du Parc National de la Mauricie. À moins de deux heures de route de Québec, on trouvait que c’était une alternative peu coûteuse, pas trop exigeante et qui nous permettrait quand même de faire le plein de nature. L’important, c’est d’être ensemble et de décrocher un peu de nos folles vies, dans le confort d’une maison chauffée au bois en plein milieu de la forêt (j’ai hâte!).

C’est donc un beau revirement de situation qui, espérons-le, nous fera découvrir une région du Québec que nous n’avons pas encore eu la chance d’explorer en profondeur. Entre vous et moi, juste le fait d’être entre sœurs pour une semaine c’est une garantie de bonheur et de confort, alors pour le reste ce n’est que du bonbon!

Aucun Commentaire

Écrire un commentaire