TROP MALADE POUR ALLER EN COLOMBIE…

Dans la vie, on ne peut pas tout contrôler, surtout pas sa santé. Qu’on soit à la maison ou en voyage, il n’y a jamais de bons moments pour être malade, mais on peut dire qu’il y en a des pires que d’autres.

Cette fin de semaine, j’avais prévu visiter Bogota, la capitale colombienne. Bien que j’aie un intérêt énorme pour ce pays et sa culture, je n’allais pas en Colombie sur un coup de tête personnel. C’était en fait une occasion toute spéciale de revoir Sana, une amie de la Nouvelle-Zélande qui est en Amérique du Sud pour ses études. Comme nous n’avons pas eu l’occasion de nous voir depuis trois ans, c’était une opportunité incroyable d’être dans des états voisins!

J’ai rencontré Sana à Lisbonne, au Portugal, alors que nous étions toutes les deux des étudiantes en échange à l’université NOVA School of Business and Economics. Adeptes de voyages, de nourriture et de diversité culturelle, nous sommes devenues rapidement de bonnes amies et avons voyagé ensemble à trois reprises pendant la session d’étude. La dernière fois qu’on s’est vues, c’était en juin 2014, alors qu’elle quittait le wagon de métro à 7h00 du matin après ma dernière sortie officielle à Lisbonne. C’était triste, mais on était certaines qu’on allait se revoir rapidement.

Malheureusement, ça n’a pas été le cas.

En 2015, on avait prévu se retrouver de nouveau en Europe alors qu’elle devait voyager avec sa mère et que j’avais décidé de faire mes cours d’été à distance. Quelques semaines avant de partir, sa mère s’était blessée et elle avait dû laisser tomber le périple. En 2016, je savais que j’irais au Cambodge pour Village Monde, et on s’était dit que ce pourrait être faisable de se rejoindre à quelque part en Asie du sud-est, aux Philippines par exemple. Cependant, nos plans ont encore une fois échoués, cette-fois parce que je n’avais pas suffisamment d’argent pour me permettre d’étirer mon séjour en Asie.

En juillet de cette année, nous avons donc acheté nos billets d’avion pour se rejoindre à Bogota, excitées à l’idée de pouvoir enfin se retrouver après aussi longtemps et autant d’essais! Sana avait tout prévu pour les trois jours que nous allions passer ensemble, autant au niveau des activités, de la bouffe à essayer et des choses à voir. J’avais super hâte de partir, même si initialement aller en Colombie n’était pas à mon agenda pour cette année!

Je devais partir jeudi en fin de soirée de Tarapoto vers Lima, puis de Lima à Bogota dans la nuit. C’était un itinéraire un peu long et considérant la durée du temps passé là-bas, mais ne pas dormir pour voir une amie ne me semblait pas un trop gros problème. L’ennui, c’est que je me suis réveillée jeudi et ça n’allait pas du tout. J’ai espéré que ça passe en dormant tout l’après-midi, mais ça n’a fait qu’empiré. J’étais fiévreuse, j’avais mal partout et ma digestion était hors de contrôle. Bref, le parfait cocktail pour prendre l’avion… ou pas!

Malgré ma bonne volonté à vouloir partir et ma grande envie de rejoindre mon amie, j’ai décidé à la toute dernière minute qu’il était mieux pour ma santé de rester à la maison et prendre soin de moi. Pas besoin de vous expliquer pourquoi j’ai pleuré à chaudes larmes pendant une bonne trentaine de minutes! J’étais tellement déçue, mais je savais que c’était la décision intelligente à prendre.

Aujourd’hui, ça fait trois jours et mon état ne s’est pas beaucoup amélioré. Franchement, je ne peux même pas m’imaginer l’horreur que ça aurait été d’être en voyage en Colombie cette fin de semaine! Je vous rassure, je n’ai rien de grave, mais le rétablissement est lent et les symptômes pénibles. Heureusement, je suis très bien entourée et j’ai la chance d’avoir des personnes qui prennent bien soin de moi et de ma santé. Quand on est loin de chez soi, c’est très apprécié de ne pas se sentir seule.

Alors voilà, je continue à prendre du repos et des cachets en attendant que ça passe. J’ai recommencé à manger un peu aujourd’hui et je n’ai plus de fièvre depuis hier, ce qui est un début. J’ai parlé avec Sana et on va essayer de remettre ça, mais seul le temps va nous dire si on va enfin se revoir ou non. La quatrième fois devrait être la bonne!

Aucun Commentaire

Écrire un commentaire