LA GRINGA DANS LA JUNGLE

Comment être 100% certain d’attirer l’attention dans une ville comme Tarapoto? Avoir la peau blanche!

Si vous avez déjà voyagé en Amérique latine, vous connaissez probablement l’expression « gringo » (ou gringa pour les femmes). Bien qu’elle ait longtemps été considérée comme une appellation péjorative, elle est aujourd’hui utilisée à la légère comme un surnom pour les étrangers dans un pays hispanophone. Avec mon physique, pas besoin de vous expliquer pourquoi je n’y échappe pas!

C’est drôle, parce qu’à la maison je me considère comme une personne très ordinaire. Cheveux bruns, yeux bruns, taille normale, peau pâle… Rien qui sort du lot. Ici, impossible de ne pas sentir le regard curieux des gens se poser sur moi à chaque fois que je sors de la maison. Et si j’ai le malheur d’être exposée au soleil, ça ne prend pas beaucoup de temps avant qu’on me suggère de me cacher et de me protéger!

À chaque fois que je rencontre de nouvelles personnes, j’ai droit à une série de questions récurrentes :

  •    D’où viens-tu?
  •    Que fais-tu à Tarapoto?
  •    Est-ce c’est ta première fois au Pérou?
  •    Quel est ton repas préféré de la région?

Vous trouverez peut-être bien drôle la dernière, mais ce n’est pas une blague! Les Péruviens sont extrêmement fiers de leur gastronomie, et c’est avec beaucoup d’intérêt qu’ils veulent s’assurer que je ne repartirai pas sans avoir goûter à tous les plats typiques du pays.

Ce qui m’étonne le plus, c’est de remarquer que la grande majorité des gens ici ne connaissent pas autre chose que le Pérou. Je ne les blâme pas de ne pas voyager, mais pour la plupart, ils ne s’intéressent tout simplement pas aux autres cultures. À Tarapoto, il n’y a presque pas de restaurants qui servent autre chose que de la nourriture locale. Les quelques places qui offrent des options internationales ont toujours une version péruvienne des plats (exemple : sushis avec des ingrédients de la jungle).

Je réalise de plus en plus que j’apprécie de vivre dans un endroit où les cultures se mélangent. Je pense qu’on a tous avantage à partager nos points de vue, nos coutumes et nos habitudes pour bâtir un meilleur futur. J’aime beaucoup Tarapoto, mais je pense que de ne pas s’intéresser au monde fait que le monde ne s’intéresse pas à toi. Ça peut probablement expliquer pourquoi il y a aussi peu de touristes étrangers (seulement 3% des visiteurs ne sont pas Péruviens!).

Bien entendu, ce ne sont que mes impressions et des conclusions que je tire en me basant sur mes propres expériences et perceptions. Une chose est certaine, je n’avais pas prévu m’ennuyer autant de la cuisine du monde pendant mon année au Pérou! Je n’ai pas envie d’une poutine; je veux un bon poulet au beurre avec du pain naan chaud 😉

Aucun Commentaire

Écrire un commentaire