UN AN DE COOPÉRATION INTERNATIONALE : MOIS 1

Il y a déjà un mois que je faisais mes aurevoirs à ma famille et que je quittais le Canada en direction du Pérou. Malgré quelques retards dans les vols, mon arrivée en sol péruvien s’est très bien passée. Accueillie par l’équipe terrain d’Uniterra à Lima, j’ai passé les premiers jours de mon année dans la capitale afin de suivre certaines formations spécifiques au pays et de préparer mon départ vers Tarapoto.

Après moins d’une semaine sur la côte pacifique, j’étais déjà dans la haute jungle de l’Amazonie, en plein centre d’une ville complètement différente de la première que j’avais visité. La chaleur, la nourriture, le décor et les milliers de motos faisaient un énorme contraste avec l’urbanisme de Lima, mais c’était très réconfortant. Rapidement, je suis tombée en amour avec l’endroit, surtout avec les gens.

Les gens d’ici m’ont déjà démontré à maintes reprises leur incroyable générosité et gentillesse. À chaque jour, ils m’aident à me faire sentir chez moi et montrent un réel intérêt envers mon bien-être et mon confort. Bien que je sois ici pour partager avec eux mon savoir, pour l’instant je dois avouer que c’est moi qui apprend le plus.

En deux semaines, j’avais eu ma formation, j’avais découvert Tarapoto et j’étais déménagée dans ma nouvelle chambre, que j’ai trouvé après plusieurs visites. Le lundi suivant, je me présentais pour ma toute première journée de travail à l’Université César Vallejo. J’y ai été accueillie comme une nouvelle membre de la famille et il n’a pas été difficile de me lier d’amitié avec mes nouveaux collègues.

J’ai rapidement commencé à participer à des activités en lien avec mon mandat, comme des présentations, des visites de communautés ou du support à des projets universitaires. Cependant, ma plus grande tâche ce mois-ci a été l’élaboration de mon plan de travail. Étant la pionnière des mandats de longue durée avec Uniterra et Village Monde en partenariat, ça a été un vrai défi de penser à une façon d’organiser les activités qui convenait à tout le monde. Heureusement, mon expérience en gestion de projet et l’appui des deux organismes m’a permis de trouver rapidement une solution que j’étais très fière de présenter à mon responsable.

En tant que nouvelle arrivante dans l’équipe d’Uniterra Pérou, j’ai aussi eu l’occasion de faire du social et de rencontrer les autres volontaires. Je crois sincèrement que l’accès à leur expérience et à leur connaissance de l’endroit a été très rassurant à travers toutes ces nouveautés. Déjà, j’ai l’impression d’avoir de très bons amis sur qui je peux compter, et c’est un sentiment incroyable.

Si je dois décrire en un mot ce premier mois en un seul mot, je choisis « adaptation ». Comme un caméléon, j’ai décidé de commencer l’année en observatrice et de me fondre au décor. J’ai envie de mieux comprendre la réalité des gens d’ici et leurs systèmes afin de pouvoir les aider de manière efficace. Même si pour l’instant j’essaie d’être un peu plus effacée, je n’ai aucun doute que je pourrai, lorsque le temps sera venu, afficher mes propres couleurs dans la confiance et le respect.

Il reste onze mois à mon séjour et je me dis : « Déjà !? ». Tout s’est passé si vite dans les dernières semaines que je réalise avec grande surprise que mon premier mois est terminé. J’ai un plan de travail très chargé, et j’ai bien l’impression que cette année va passer comme un coup de vent. J’espère avoir l’occasion de réaliser tous les objectifs que je me suis fixée, autant au niveau professionnel qu’au niveau personnel. C’est encore une aventure qui ne fait que commencer, et c’est avec une grande excitation et de manière positive que j’entrevoie la suite du voyage.

Aucun Commentaire

Écrire un commentaire