MON TUK TUK M’A ABANDONNÉ…

Il ne m’aura fallu qu’une journée en Thaïlande pour être victime d’un attrape-touriste.

Sérieusement… J’étais persuadée que je ne me ferais pas prendre!

J’étais déjà dans la ville vendredi, mais c’est seulement hier que j’ai commencé à visiter Bangkok. Je me suis dit que pour le premier jour, je me contenterais de marcher et de prendre le pouls. J’ai donc quitté mon auberge vers 8h30 avec mon sac à dos et mon appareil photo, prête à découvrir les alentours.

10h15.

Je m’arrête à l’ombre pour m’asseoir, car j’au chaud. Je sue comme je n’ai jamais sué, et la journée ne fait que commencer! Juste comme je suis en train de réviser mes plans sur la carte, un homme âgé s’approche de moi et entame la discussion. Il est très gentil et m’explique qu’il est un professeur d’histoire. Il me dit aussi qu’aujourd’hui est un férié en l’honneur de Bouddha (ce qu’on m’avait déjà dit) et que pour l’occasion plusieurs temples sont ouverts au public et gratuits. Il m’explique aussi que je ne pourrai pas tout voir si je décide d’y aller à pied, et me dit qu’il peut m’aider à négocier un tuk tuk à 20 baht (80¢) pour faire le tour des 4-5 attractions.

Il me semble honnête alors j’accepte, et il arrive à me trouver un chauffeur qui accepte ce prix dans un rien de temps. Bon, pourquoi pas hein! Je visite donc ces temples locaux, où je ne rencontre que quelques touristes ici et là. Pour l’instant tout va bien, et comme je paye à la fin, je ne suis pas inquiète. À chaque fois, mon chauffeur m’attend et on discute ensemble lors du parcours.

Le professeur m’avait parlé d’un « thaï factory », où on se dirige après le 3e temple. Le chauffeur me demande alors de lui obtenir un coupon, sans trop m’expliquer ce que c’est. En entrant à l’intérieur, je réalise que c’est un magasin d’habits sur mesure et qu’il faut acheter pour obtenir ce coupon. Je m’excuse donc auprès du vendeur et sort du magasin, les mains vides bien entendu. Le chauffeur ne me demande rien et me transporte jusqu’au 4e temple, comme si cet épisode ne s’était jamais déroulé. Mal à l’aise, je trouve cette situation un peu étrange, mais décide de la laisser derrière moi.

À ma sortie du temple qu’il n’est plus là. Il m’a abandonné. Laissé seule.

J’ai donc dû rentré à pied, dans le pire moment de la journée qu’est le début de l’après-midi. Avec 32 degrés au thermomètre, le taux d’humidité élevé, le soleil qui plombe et la pollution des voitures, le retour à l’auberge est long et il n’y a pas grand-chose à voir.  Heureusement, j’ai un très bon sens de l’orientation et je n’avais pas payé pour le tour.

On peut dire que j’ai été chanceuse dans ma malchance! J’ai visité gratuitement 4 temples et j’ai fait un tour de tuk tuk… Probablement le dernier pour la durée de mon séjour dans Bangkok.

C’est un mauvais départ, mais ça fait définitivement partie de l’expérience. C’est avec ce genre d’aventures qu’on apprend!

Aucun Commentaire

Écrire un commentaire